• votre commentaire
  • un brin de lune se brise sur les rochers pulvérisant dans les vagues sa solitude astrale. A chaque variation des flots, mille cristaux froids se dilatent dans l'eau. Au large les guerriers se rassemblent pour une guerre sans rival. De la falaise je les devine fiers et confiants, marchant sur l'écume glacée, à la recherche de leur légende impérissable. De la falaise remonte empreint d'algues et de poissons, leur souffle déterminé. A marée basse ils retournent,  fantômes impuissants, se réfugier au sein des coquillages délaissés. Le réveil des dieux tardent à leur survie, leur léthargie immobilise le temps, mais là où sommeille le rêve se concentre invariablement le mythe universel.

     

    un rien de trop

    ce léger bruit

    venu du large

     

     

     

     


    votre commentaire
  • https://350.org/fr/justice-climatique-au-sapmi/

    Témoignages des peuples les plus exposés au changement climatique au frontières les plus septentrionales.

     

     

    Jonas Wannar éleveur de rennes

    « Les éleveurs de rennes dépendent beaucoup de la nature. C’est à la fois une épreuve immense et une joie exceptionnelle. »

     

     

     

      Alslat Holmberg

      Pêcheur et responsable politique

     

    « […] il y a un risque de “colonialisme écologique”,  au titre duquel les vastes étendues, qui sont souvent utilisées par des peuples autochtones tels que les Samis, […] sont considérées comme des territoires vierges qui peuvent être utilisés à d’autres fins. » 

     

     

     

    Anne Maret Blind

    Journaliste

     

     

    « Il ne reste que 2 % de forêts anciennes en Suède. C’est tout ce qu’il nous reste. Cette situation m’affecte profondément, corps et âme, dans tout mon être. Il ne faut pas trop y penser pour ne pas désespérer. Mais je sais que la nature est constamment exploitée là-bas. »

     

     

    Sarakka Gaup et et Mio Negga

    Acteur / producteur de musique et actrice

     Il y a déjà tellement de choses qui ont été faites et qu’on ne pourra pas défaire.  Pour de nombreuses personnes et à de nombreux égards, c’est déjà trop tard. […]  Mais en tant que jeune, j’ai pleinement espoir dans l’avenir.  Il faut décider de croire que les choses peuvent changer […]Ensemble, nous pouvons y arriver ! »

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire

  • votre commentaire



  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • tatami

    à l'odeur d'herbe coupée

    un bol de thé vert renversé

     


    votre commentaire
  • d'une beauté inouïe, d'une poésie absolue... SPLENDIDE

     


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    après son merveilleux Cherry Blossoms, Doris Dörie, nous surprend  une nouvelle fois.

    fukushima mon amour de Doris Dörie

     


    votre commentaire
  • Construire son propre espace dans une société telle que la notre sans appartenir à un groupe, relève d'une volonté inflexible. Les désillusions sont fréquentes, et l'irritation de ceux qui ne se sont pas donnés l'occasion de faire certains choix est souvent démesurée. Se marginaliser au regard d'un collectif , de dire oui ou non selon ses perceptions et objections du moment, construit un  avenir difficile, fatiguant et parfois décourageant. Mais au fil du temps, il installe une stabilité de l'esprit, un calme intérieur, une espèce de sérénité discrète qui modèlent l'allure de toute personne optant pour une progression indépendante au delà de toutes conventions établies. Verticales dans le cœur, dans les actes, les pensées se bousculent souvent, tout au long d'une vie,  les hésitations usent parfois le moral, parfois le renforcent. Le prix à payer pour cette résistance pacifique est souvent trop élevé, mais il est certain qu'il ne fera jamais fléchir, ceux qui par amour d'existence luttent sans conditions pour un monde libre, sincère, ouvert, assumant enfin ses erreurs comme un perfectionnement de son évolution et non comme une condamnation humiliante.

    Je regarde les montagnes devant moi et  mon cœur se calme devant tant de subtilité et d'équilibre.  Au fond de moi repose une vie de lutte, d'espoir, de tourment, de joie, de tristesse, de résistance.. De plus en plus légère ma pensée flotte dans les airs, sans attente. Indisciplinée, elle rit et pleure en toute autonomie. Les reliefs changent, les couleurs s'intensifient, le langage se transforme, le souffle prend sa propre cadence et s'affranchit de ses obligations. Je suis ici et là, dispersée, sans savoir si je m'appartiens encore,  si les choix d'hier et d'aujourd'hui  étaient, sont, ou seront  les illusions transitoires ou les réalités audacieuses de demain. Je suis là, dans la marge, au bord du monde, dans la partie la plus intéressante du devoir achevé, là où tout peu sans cesse recommencer.

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Ils sont là, ils sont grandioses, ils sont revenus, parce que leur place est là dans notre sillage. Les voir relève du miracle, du coup de chance... suivre leurs traces ne nous rapproche pas forcément d'eux, mais nous rassure quant à leur existence et leur capacité de nous éviter...

    Combien de temps encore résisteront-ils à l'absurdité de ce monde qui veut tout contrôler ? Combien de temps encore pourrons nous espérer croiser leur regard au delà des cimes et des forêts ? Combien de temps leur reste t-il à vivre ? combien de temps nous reste t-il ?

     


    votre commentaire
  •  

     

     


    votre commentaire
  •  Du 3 au 4 décembre, quelques artistes vous présentent leur travail de peintre, céramiste, orfèvre, ébéniste, sculpteur, origamiste etc pour le marché de Noël qui aura lieu au restaurant " déjeuner sur l'herbe" à  St Clément de Rivière (sortie Nord de Montpellier). Ils vous invitent à venir voir, ce qu'ils fabriquent avec passion  et espèrent vous séduire par les œuvres qu'ils vous proposent.

    marché de Noël au restaurant le déjeuner sur l'herbe


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique