• viens!!!

    viens

    il est temps de rentrer

     

    l'enfant que j'étais

    pousse la femme que je suis

    vers la beauté brutale du crépuscule

     

     

     


  • Commentaires

    1
    luc
    Lundi 25 Février à 14:45

    Est ce vers le crépuscule de notre vie que nous pousse l'enfant que nous étions ?

    J'ai l'impression qu'il se fait plus présent au fil de jour, je le retrouve par petites touches de souvenirs, au travers d'une fragrance fugace, au détour d'un chemin, dans le moutonnement d'un nuage, …

    La boucle est en train de boucler.

     

    Un courrier part ce jour.

     

    2
    Marcel Peltier
    Mardi 5 Mars à 11:08

    Très beau poème, très attractif, très ouvert. Merci. Amitiés.

    (voir Editions du Cygne, parution de mon dernier recueil de poésie minimalisme : "Entre deux mondes")

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :