• pourquoi il était là ....

     

    il y a des mots, des verbes des compléments qui peinent à trouver un sens, une voie, un chemin... ils se rassemblent en vrac dans la tête, ils se bousculent sans ardeur dans un paysage sans perspective.

    la simplicité se replie sur son insaisissable résistance à la fatuité sans jamais jamais abdiquer

     

    histoire de saisons, de temps de sédentarité,  la yourte n'a pas résisté à la sécheresse. La toile s'est fragilisée, grillée par des étés sans pitié, doublés de pluies d'automne totalement indomptées. Elle s'est laissée tout bonnement dépérir.

     

     

    cœur lourd

    du tonoo au dernier pan de feutre

    la yourte rend à la terre son espace

     

     une toute petite caravane abrite mes nuits

    j'entends toujours les chouettes et les renards...

     

    la pluie aussi

     

    et les tempêtes distraient  mes insomnies

     

    rien n'a vraiment changé

     

    chaque jour

    je reprends mon travail d'hiver

    la tête toujours trop pleine

     

    de ces regards sombres qui nous condamnent à notre ignorance

    de ces humains aux mains tendues

    engloutis par la vanité des peuples arrogants

     

    trop pleine des yeux noirs de cet homme assis dans la rue, toujours à la même place, silencieux, modeste, digne. Son élégance vient de cette usure que seule la rue peaufine avec tant d'insolence.

    Je lui donnais une petite cinquantaine d'années, mais il m'a dit qu'il fêtait tout juste ses trente trois ans... dont au moins dix sur le trottoir, assis dans l'absence et la survie.

    Je le vois très rarement

    je vais si peu en ville

    et celle qu'il occupe est loin de chez moi

     

    je le rencontre pourtant depuis dix ans

    lui parle

    lui donne ce que je peux

    mon presque rien

    mon regard

    mes pensées

    mon sourire

    mais rien dans ses prunelles ne bouge

    rien dans son sourire ne prend réalité

    assigné à résidence dans ce froid d'hiver qui ressemble à rien

    il a oublié pourquoi il était là...

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :