• immémoriaux...

    dans la rousseur de ses cheveux

    les premiers fils blancs

    succombent au temps

     

     

     

    fredonnements immémoriaux

    elle berce son enfant

    aux yeux bleus


     

     

    aux jeunes rouges queues ignorants

     père et mère imposent le départ


    le vieux mur en pierre résonne comme une cathédrale

     

     

     


      pinceau

      encre

      washi

     

     je m'appuie contre le vieux chambranle de porte...

     

     

     

     

    bleu et bleue

    ciel et mer

    n'ont rien à faire ensemble

     

    pas si simple à écrire en noir....

     

     

     

     

    paralysée par la douleur

    je lis de vieux poèmes

    japonais

     

     

    soulagée par la beauté des mots

    je retourne à mon travail de peintre.

     

     


     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :