• galaxie et lac des Pises

    Au sud de L'Aigoual, au dessus du Vigan, repose, sans prétention un petit lac de barrage qui semble retenir ses eaux, juste pour le plaisir de voir la voie lactée se mirer sur ses ondes sombres les nuits sans lune... L'endroit très singulier de ce coin des Cévennes, propose au  promeneur-rêveur un dépaysement insolite, comme si la géographie de ce lieu s'était taillée une enclave de paix et de sérénité, loin des végétations rudes et des chaleurs suffocantes du Sud de la France, offrant avec générosité une contemplation infinie à qui sait l'emprunter.

    Au bout du lac, la coupole blanche d'un observatoire astronomique aborde le temps à sa façon et ses portes closes laissent le rêveur seul, inventer son monde entre galaxies et constellations. Par temps calme, les nuits chanceuses, la petite chouette de tengalm allonge son cri au dessus des eaux paisibles... Elle, dont la survie tient à la seule capacité de trouver logis dans les vieilles forêts aux arbres sans âge creusés par le vent, le froid et surtout le pic noir, nous donne à entendre son chant doux et discret, et nous rappelle sans état d'âme, qu'il n'en tient qu'à notre volonté de renforcer notre altruisme et notre bon sens pour lui permettre de résister.

     

    lac de montagne

    à l'insu de  Narcisse

    un bout de galaxie glisse au fond

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Septembre 2016 à 15:25
    Sandrine

    Bonjour,

    Je trouve votre blog très réussi ... Les Haïkus sont beaux !

    Au plaisir de vous lire,

     

    Sandrine DAVIN.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :