• au milieu des montagnes

     

     

    souffle lent sur la forêt en veille

    elle fait son histoire

    avec ce qui lui reste

    ses mousses ses lichens

    ses arbres en désordre

     

    ses tableaux si soudain

     

     

    la brume se lève

    remplissant

    mes poumons de nuages

     

     

     

    tant d'oiseaux sur les mangeoires

    un traité de paix provisoire

    au destin imprévu

     

     

     

    le chien nordique dans sa fourrure d'hiver

    sans hiver

    et son regard noir sur tout ce blanc

    sans neige

     

     

     

    si loin des villes

    des bruits inutiles

    des agitations perdues

     

    tournant le dos aux hommes

    je deviens forêt au milieu des montagnes

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :